Glyphosate : l'Europe en reprend pour cinq ans

France 2

L'Union européenne a décidé de prolonger l'autorisation du glyphosate de cinq ans. Une déception pour Emmanuel Macron, qui souhaitait l'interdiction de l'herbicide d'ici à trois ans.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Deux ans de débats de revirements, et aujourd'hui, une décision claire de l'Union européenne : le glyphosate est autorisé pour cinq années supplémentaires. Une surprise à trois semaines de la date d'expiration de l'herbicide. Au cours d'un scrutin se déroulant à huis clos, 18 pays membres ont voté pour, un pays s'est abstenu, et neuf ont voté contre, dont la France. Un camouflet pour l'exécutif ? Non répond le ministre de l'Agriculture en début d'après-midi, plutôt un moindre mal : "Nous étions au départ, je vous le rappelle, au mois de juillet, sur un renouvellement pour dix ans. Aujourd'hui, nous avons diminué de moitié. C'est quand même un progrès", relève Stéphane Travert. 

Trois ans au lieu de cinq ?

Sauf que quelques minutes plus tard, Emmanuel Macron tweete l'inverse : il veut un autre calendrier, et aller plus vite. "J'ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l'utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans". Trois ans au lieu de cinq, c'est l'échéance que proposait Nicolas Hulot, le ministre de l'Écologie, forcément ce lundi 27 novembre au soir, sur la même ligne que le président.     

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne