États-Unis : la justice condamne Monsanto à verser 2 milliards à un couple atteint de cancer

FRANCE 3

La justice californienne a jugé que les cancer d'Alberta et Alva Pilliod ont été déclenchés par l'utilisation du Round Up, un herbicide de Monsanto contenant du glyphosate.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est une amende record que la justice américaine inflige à Monsanto. Pour la troisième fois en un an, la firme rachetée par Bayer est condamnée par la justice qui juge ses produits responsables de cancers. Cette fois-ci c'est le Round Up, herbicide contenant du glyphosate, qui a été jugé à l'origine du cancer d'un couple de particuliers. La justice somme Monsanto à leur verser 2 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros).

Pour Monsanto, le glyphosate n'est officiellement cancérigène

"Nous aurions souhaité que Monsanto nous mette en garde à l'époque contre les dangers à utiliser leurs produits", a réagi Alberta Pilliod, l'une des deux plaignants avec son mari Alva. "Lorsqu'on regardait leur publicité à la télévision, on avait l'impression qu'il n'y avait aucun risque", a-t-elle ajouté. Aujourd'hui encore, la compagnie insiste sur le fait que le glyphosate, principe actif du Round Up, n'a jamais été déclaré officiellement cancérigène.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne