Du glyphosate dans le miel : des apiculteurs de l'Aisne portent plainte contre Monsanto/Bayer

(ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Pour la première fois, des apiculteurs portent plainte, en France, contre le fabricant d'herbicide Monsanto/Bayer pour "administration de substances nuisibles", après la découverte de glyphosate dans du miel en 2017.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des apiculteurs ont porté plainte jeudi 7 juin contre le fabricant d'herbicide Monsanto/Bayer pour "administration de substances nuisibles". Cette action, inédite en France pour la profession, intervient après la découverte de glyphosate dans du miel, en 2017. Une affaire de nature à inquiéter encore davantage des apiculteurs, déjà soumis à un fort taux de mortalité des abeilles et confrontés à des vols de ruches.

Des fûts de miel renvoyés au producteur

L'an passé, un apiculteur de l'Aisne a vendu son miel à "la Famille Michaud", un grossiste située dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Après avoir analysé le miel, le grossiste découvre la présence de glyphosate, un herbicide controversé, dans plusieurs fûts. Le miel est donc retourné à l'apiculteur. Ce dernier le détruit et décide de porter plainte par l'intermédiaire du syndicat apicole de l'Aisne. "On est frustrés parce qu'on a l'impression de faire un miel de qualité, on ne fait pas de mélange, déclare Jean-Marie Camus, le président du syndicat. C'est difficile, les abeilles. On ne peut pas leur demander d'aller butiner à tel endroit et pas à un autre. Elles vont où elles veulent."

Certainement que de temps en temps, il y a eu des traitements au glyphosate. Est-ce que c'est un endroit surdosé ou mal dosé, on ne sait pas.Jean-Marie Camus, président du syndicat apicole de l'Aisne

Cette plainte pourrait en amener d'autres. "On se disait sous le manteau qu'il y avait du glyphosate dans le miel, mais on craignait de créer un effet de panique parmi les consommateurs, indique Emmanuel Ludot, l'avocat du syndicat apicole de l'Aisne. Lorsque le miel était refusé, on le détruisait et on s'arrêtait là. Aujourd'hui, on a changé notre fusil d'épaule et on a décidé de dire la vérité."

De son côté, le président de l'Union nationale de l'apiculture française, Gilles Lanio, dont fait partie le syndicat apicole de l'Aisne, assure qu'il "ne savait pas" et que "c'est la première fois" qu'il "entend parler de glyphosate dans le miel".

Du glyphosate dans le miel : des apiculteurs portent plainte contre Monsanto/Bayer - un reportage de Philippe Randé
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne