VRAI OU FAKE Des publicités pour le Roundup sont-elles toujours diffusées à la télévision ?

Du désherbant Roundup dans les rayons d\'un magasin de Montpellier, le 14 mai 2019.
Du désherbant Roundup dans les rayons d'un magasin de Montpellier, le 14 mai 2019. (MAXPPP)

L'entreprise qui commercialise le désherbant confirme la diffusion de ce spot publicitaire, mais souligne que sa publicité comme son produit sont conformes à la législation. En effet, le nouveau Roundup, vendu librement en jardinerie, ne contient plus de glyphosate.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Heureusement, il y a Roundup Jardin ! Plus d'herbe indésirable en un jour !" Ce slogan entendu à la télévision a suscité l'étonnement chez certains téléspectateurs. Comment se fait-il qu'une publicité pour un désherbant au nom si sulfureux soit encore diffusée sur le petit écran, alors que l'herbicide glyphosate et son créateur Monsanto n'en finissent plus de faire scandale ? Pour avoir une réponse, plusieurs internautes ont posé la question dans le live de franceinfo.

Les produits Roundup destinés aux jardiniers non professionnels ne sont pas commercialisés par le géant américain Monsanto - dont le nom tant décrié a d'ailleurs disparu en 2018 après son rachat par l'Allemand Bayer - mais par la société Evergreen Garden Care, sous licence de marque. L'entreprise commercialise également d'autres marques bien connues des amateurs de jardinage : KB, Fertiligène, Naturen.

Contactée par franceinfo, Evergreen Garden Care le confirme : "Un spot de publicité pour un désherbant de la marque Roundup à destination des jardiniers amateurs est effectivement diffusé actuellement sur France Télévisions." La régie publicitaire de la chaîne publique, France tv publicité, précise à franceinfo que cette campagne de pub est diffusée sur France 2, France 3 et France 5. Evergreen Garden Care souligne enfin que la publicité pour ce type de produits phytopharmaceutiques est autorisée par le Code rural et de la pêche maritime.

Acide acétique ou pélargonique

Si le Roundup a conservé son nom, sa composition, elle, a changé dans sa version grand public. Le Roundup destiné aux jardiniers amateurs et vendu notamment dans les jardineries ne contient désormais plus de glyphosate. Car depuis le 1er janvier, la France a interdit l'utilisation non professionnelle des produits phytopharmaceutiques "de synthèse chimique". Les amateurs de jardinage ne peuvent donc plus utiliser que des produits "d'origine naturelle" pour traiter leurs balcons ou jardins, comme le rappelle le ministère de l'Agriculture. 

Evergreen Garden Care l'assure : "Les produits Roundup, objets de la publicité télévisuelle diffusée, utilisent uniquement des formules de 'biocontrôle'." Ces herbicides sont en effet désormais composés soit d'acide acétique – comme on en trouve dans le vinaigre – soit d'acide pélargonique ou nonanoïque, une substance naturellement sécrétée par le géranium ou pélargonium, d'où son nom. Ces formules de "biocontrôle", baptisées Speed et Aleavi, font l'objet d'autorisations de mise sur le marché et figurent dans la liste des produits autorisés pour les jardiniers amateurs (en PDF). Les tests réalisés par 60 millions de consommateurs ont conclu que les produits de substitution au glyphosate à base d'acides naturels n'étaient cependant "pas sans risques" et ne faisaient "pas de miracles".

Pas de publicité grand public pour le glyphosate

Sept autres herbicides de la marque Roundup contiennent encore du glyphosate, un produit classé cancérogène probable pour l'homme par une agence de l'OMS (en revanche, l'Agence américaine de protection de l'environnement affirme qu'il n'est pas dangereux pour l'être humain). Ces sept herbicides de la marque sont listés parmi les produits interdits aux non professionnels (en PDF) : les Roundup 3 Plus, Roundup 3 Plus Max, Roundup 6H, Roundup Pac, Roundup Pacat, Roundup Supra et Roundup GT Max.

Depuis que le brevet détenu par Monsanto est tombé dans le domaine public en 2000, le glyphosate est en outre commercialisé par diverses marques. Mais, comme le stipule le Code rural, ces produits qui ne sont plus destinés qu'aux professionnels (les agriculteurs, notamment) ne peuvent faire l'objet de publicité que dans les points de distribution et les publications spécialisées et "sous réserve de contenir une information explicite relative aux risques" pour la santé et l'environnement. Toute autre forme de publicité leur est interdite. 

Vous êtes à nouveau en ligne