Glyphosate : Bayer visé par 18 400 requêtes aux Etats-Unis contre le Roundup

L\'herbicide Roundup. 
L'herbicide Roundup.  (XAMAX / DPA / AFP)

Le groupe a été condamné trois fois par des requérants californiens affirmant que l'herbicide est à l'origine de leur cancer.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Bayer n'en n'a pas fini avec le dossier Roundup. Selon le dernier pointage dévoilé mardi 30 juillet, le groupe chimique et pharmaceutique allemand doit désormais affronter 18 400 requêtes déposées aux Etats-Unis contre l'herbicide au glyphosate de sa filiale Monsanto, soit 5 000 de plus que les 13 400 procédures communiquées fin avril.

Bayer a dû essuyer jusqu'ici trois condamnations à indemniser des requérants californiens atteints d'un cancer. La dernière condamnation du groupe remonte au 14 mai, lorsqu'un jury californien a condamné le groupe à verser plus de 2 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) de dommages à un couple affirmant que l'herbicide est à l'origine de leur cancer.

Les montants dus par le groupe dans ces trois affaires ont néanmoins été fortement réduits par le deuxième examen d'un juge, passant respectivement de 289 à 78 millions de dollars, de 80 à 25 millions de dollars et de plus de 2 milliards à 69,3 millions de dollars. Mais Bayer compte faire appel et conteste le principe même de sa responsabilité, martelant depuis des mois qu'aucun régulateur dans le monde n'a conclu à la dangerosité du glyphosate depuis sa mise sur le marché au milieu des années 1970.

Vous êtes à nouveau en ligne