États généraux de l'alimentation : les raisons de l'absence de Nicolas Hulot

FRANCE 2

En plateau, la journaliste de France 2, Nathalie Saint-Cricq, fait le point sur l'absence de Nicolas Hulot aux États généraux de l'alimentation.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Alors qu'il devait faire un discours, Nicolas Hulot a annulé sa participation aux États généraux de l'alimentation, pour des raisons d'agenda. D'après la journaliste Nathalie Saint-Cricq, le ministre de la Transition écologique "boude et est absolument déçu, parce qu'il considère qu'il y a des échéances qui sont floues, qu'il n'y a pas de moyens chiffrés, notamment sur le dossier du calendrier de l'élimination des pesticides", détaille la journaliste en plateau.

Un premier signal d'alarme

Nathalie Saint-Cricq décrit Nicolas Hulot comme quelqu'un "d'impatient qui peut très vite se sentir humilié". "Il est en position de force donc il se dit que s'il montre sa colère il fait pression, il peut obtenir, il peut obtenir plus, il peut négocier", ajoute-t-elle. Si pour l'instant sa stratégie a plutôt marché, la journaliste de France 2 évoque ce soir un "signal d'alarme".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne