Costa Rica : le commerce juteux de l'ananas

France 2

Le pays est le premier producteur et exportateur d'ananas au monde. Une production menée toute l'année, avec une forte utilisation de pesticides.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il y a quelques décennies, c'était un aliment rare et exotique, aujourd'hui, il fait partie de toutes les salades de fruits des restaurants comme des supermarchés. L'ananas a vu sa consommation tripler en 15 ans, et le premier producteur mondial est le Costa Rica, à 9 000 km de la France, où les récoltes peuvent avoir lieu toute l'année grâce au soleil, mais aussi aux pesticides. En 2017, le pays a exporté plus de 2 millions de tonnes, dont la moitié vers l'Europe.

Un gros consommateur de pesticides

Andres Di Palma possède 18 hectares d'ananas dans le nord du Costa Rica, il produit de l'"extra sweet", une variété créée par une multinationale américaine. Elle est parfaite pour être exportée, car elle résiste au transport et son goût est bien sucré. Mais il faut lutter contre un insecte qui se niche dans le fruit, et pour ce faire le producteur assure appliquer les règles du commerce équitable, en n'utilisant que des pesticides respectueux de l'environnement. Mais tous ne jouent pas le jeu, et le Costa Rica est l'un des plus gros consommateurs de pesticides.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne