Chlordécone : "Martiniquais et Guadeloupéens exigent la vérité sur ce crime d'État" (Letchimy)

FRANCEINFO

Serge Letchimy, député de Martinique et président de la commission d'enquête parlementaire sur le chlordécone, est l'invité du JT du soir de franceinfo lundi 16 septembre.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Nous avons pu obtenir la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire qui a beaucoup de moyens et de pouvoirs pour connaître la vérité et faire toute la transparence sur ce scandale sanitaire majeur" qu'est le chlordécone, explique le député du Parti progressiste martiniquais Serge Letchimy.

Danger connu dès 1976

"Les Martiniquais et les Guadeloupéens exigent la vérité afin d'identifier les responsabilités, celles des institutions de l'État qui ont octroyé les autorisations d'utilisation de ce pesticide", précise le président de la commission d'enquête parlementaire sur le chlordécone.

"Je l'ai déjà exprimé en tant que crime d'État. Ces autorisations ne pouvaient pas ignorer qu'aux États-Unis en 1976 l'usine de production de chlordécone avait fermé parce que cela provoquait des maladies très graves sur les ouvriers (...)". Et pourtant, il y a eu "des autorisations inexplicables jusqu'en 1993", s'insurge Serge Letchimy.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne