CARTE. Votre maire a-t-il pris un arrêté antipesticides en 2019 ?

La carte des communes anti-pesticides.
La carte des communes anti-pesticides. (FRANCEINFO)

Dans le sillage du maire de Langoüet (Ille-et-Vilaine), près de 100 communes françaises ont décidé, en 2019, d'interdire l'utilisation de produits phytosanitaires à proximité des habitations.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La fronde est partie de Langouët (Ille-et-Vilaine). En décidant d'interdire, le 18 mai, d'épandre des pesticides à moins de 150 mètres des habitations, le maire Daniel Cueff a entrainé avec lui au moins 98 communes, un peu partout en France. Ce geste, s'il a eu un fort retentissement politique, est avant tout symbolique : la plupart de ces arrêtés ont été cassés par le tribunal administratif, parce que ce sujet ne relève pas de la compétence du maire.

>> Regardez en direct l'émission "Envoyé spécial" consacré aux tensions entre riverains et agriculteurs

Notre carte a été réalisée grâce à la centaine de témoignages que vous nous avez envoyés dans le cadre de notre opération menée avec "Envoyé Spécial", qui diffuse un reportage jeudi 24 octobre sur les "champs de la colère". Elle permet de constater que ces communes n'appartiennent pas, dans leur grande majorité, aux régions les plus consommatrices de pesticides. La région Ile-de-France, très urbaine et peu agricole, est surreprésentée. À l'inverse, il y a très peu de communes anti-pesticides dans les vignobles du Bordelais.

Vous êtes à nouveau en ligne