Nouveau problème sur le chantier de l'EPR de Flamanville

(Le réacteur EPR de Flamanville n'en finit pas d'accumuler les problèmes ©maxppp)

Depuis son lancement en 2007, le chantier de l'EPR de Flamanville a connu de multiples déboires. Dernier problème en date, une anomalie sur la cuve.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dcéidément, le réacteur EPR de Flamanville accumule les problèmes techniques. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé ce mardi une nouvelle "anomalie" sur la cuve, un "élément particulièrement important pour la sûreté" précise l’ASN. Cinq mois après l'annonce par EDF de nouvelles difficultés techniques et d'un nouveau report, à 2017, de la mise en service de ce réacteur, l'ASN évoque un problème sur "le matériau" qui compose la cuve métallique du réacteur.  Cet équipement est "important" car il "contient le combustible et participe à la seconde barrière de confinement de la radioactivité" précise l’ASN.

Demande d’expertises indépendantes

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a, demandé à Areva (fabricant de la cuve) de donner sans délai les suites qui s'imposent" au "rapport" de l'ASN sur "l'anomalie". L'Observatoire du nucléaire a "exigé" dans un communiqué que "la cuve de l'EPR soit l'objet d'expertises indépendantes réalisées par des organismes étrangers". Cette association "conteste la capacité de l'ASN (...) à prendre les mesures qui s'imposent très certainement, à savoir l'interdiction de la mise en service du réacteur EPR".

 

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne