Neige : la situation s'améliore dans les Pyrénées

(L'accès à la station de ski Gourette fermé par les forces de l'ordre © Maxppp)

Les accès aux stations de ski des Pyrénées-Atlantiques ont été rouverts en fin de matinée ce vendredi. Plusieurs milliers de personnes y étaient bloquées.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Rien que sur les Pyrénées-Atlantiques, une vingtaine d'avalanche sont venues couper des axes routiers ces dernières 48h. Le préfet avait donc décidé des mesures fortes, en concertation avec les maires concernés et le Conseil général. Des barrages ont été dressés sur les routes jugées dangereuses pour empêcher les automobilistes de les emprunter. Quitte à ce qu'ils restent coincés dans les stations de ski. 

A Gourette, certains vacanciers préfèrent raccourci leur séjour par peur d'être à nouveau bloqué (Corinne Cutilla)
--'--
--'--

L'accalmie météo de la journée a fait avancer les choses. Des reconnaissances terrestres et aériennes ont été entreprises sur les principaux couloirs d'avalanche. Elles seront déclenchées dans le courant de l'après-midi pour purger la situation et éliminer tout danger immédiat. Des équipes de gendarmes spécialisésen sont chargées, avec mission de provoquer des explosions pour faire artificiellement couler l'avalanche. En début d'après-midi, le sous-préfet des Pyrénées-Atlantiques, Samuel Bouju, a indiqué sur France Info que "tous les axes principaux d'accès aux stations ont été rouverts ", y compris ceux vers Gourette. Seule la station se situant en haut du tunel du Somport restera inaccessible jusqu'en milieu d'après-midi. Les axes secondaires sont "toujours en cours de déneigement ". 

Le point sur la situation à 13h30 avec le sous-préfet des Pyrénées-Atlantiques, Samuel Bouju
--'--
--'--

Manif de skieurs mécontents à La Mongie

A la Mongie, dans les Hautes-Pyrénées toujours fermée ce vendredi, la température monte, mais dans la tête des skieurs. Si la situation n'est pas débloquée, des vacanciers coincés dans la station depuis quatre à six jours envisagent une manifestation devant l'office du tourisme, ce qui constituerait une première. Ils comptent protester contre le manque d'informations. Privés de ski à cause des risques d'avalanches, ils réclament aussi des compensations financières. Le bitume a été dégagé, mais les déplacements restent encadrés. Un retour à la normale est espéré samedi matin.

La Mongie toujours bloquée. Le point dans les Hautes-Pyrénées avec Stéphanie Monteuil, directrice de cabinet du préfet
--'--
--'--

Norias de touristes en convois

Deux options sont donc possibles : soit les conditions de sécurité sont à nouveau satisfaisantes dans la journée et les axes seront normalement rouverts, soit elles ne le sont pas et dans ce cas, le préfet a proposé aux maires concernés d'organiser samedi une sorte de noria. Il s'agirait le matin de n'autoriser que des descentes de stations pour les vider et libérer les parkings. Et l'après-midi, la même chose serait autorisée, mais dans le sens de la montée, pour ceux qui commencent leurs séjours. Plusieurs convois ont déjà été organisés depuis le début de la séquence de perturbations météo dans la région il y a trois semaines, escortés par la gendarmerie et des déneigeuses. Mais ils ne l'ont jamais été de manière aussi systématique.

Par ailleurs, dans les Alpes, deux énormes rochers sont tombés sur les routes d'accès aux stations des Ménuires et de Val Thorens en Savoie. Les automobilistes sont invités à reporter leur voyage dans ces stations au samedi après-midi, au plus tôt.

Vous êtes à nouveau en ligne