Lieux de rêve : la sérénité des glaces d'Islande

France 2

France 2 nous emmène en Islande, à la découverte du village de Bíldudalur et de ses 200 habitants. Pour y accéder, il n'existe qu'un vol par jour. On y découvre des paysages uniques au monde, des cascades gelées et même, avec un peu de chance, des aurores boréales.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Atteindre les fjords de l'ouest de l'Islande, c'est accepter l'idée de se perdre dans ce décor inhospitalier, mais ô combien grandiose et reposant. Seuls quelques furtifs rayons de soleil viennent colorer la froideur de ces paysages et réchauffer le temps de quelques heures l'hiver glacial qui enveloppe le petit village de Bíldudalur, dans le fjord d'Arnarfjörður, cerné par les eaux turquoise de l'océan Atlantique. Le village abrite 200 habitants à peine. On ne compte aucun touriste durant l'hiver. Bíldudalur est presque inaccessible. C'est trop loin et trop froid. Le soleil se lève aux alentours de midi et se couche trois heures plus tard, à 15 heures à peine.

Un milieu aussi grandiose qu'inhospitalier

Les habitants n'échangeraient ce rythme de vie pour rien au monde. Dans cette région d'Islande, on se baigne dans une eau plus chaude que dans les Caraïbes, d'origine volcanique, et en plein air. Il n'y a qu'une seule épicerie et une toute petite station-service. Les habitants vivent de la pêche essentiellement. Leur temps libre est consacré à la nature qui les entoure, à mille lieues de l'agitation citadine et des sentiers battus. La récompense n'est jamais très loin après l'effort. L'hiver, les cascades islandaises se montrent sous un autre jour, avec autant de caractère qu'en plein été. Quand la nuit tombe, la vie continue malgré tout, souvent au coin d'un feu. Quand la météo le permet, c'est un spectacle inoubliable qui zèbre le ciel : les célèbres aurores boréales. Un cadeau du ciel imprévisible, l'une des richesses naturelles du fjord d'Arnarfjörður, où les années coulent avec quiétude et grandeur.



Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne