Les larves pour lutter contre la pollution

France 3

Pour lutter contre la pollution du plastique, une solution a peut-être été trouvée par hasard. Une apicultrice espagnole s'est aperçue qu'une larve avait dévoré un sac en plastique en un temps record.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Cette larve pourrait bien changer les choses. Cette espèce parasite que l'on retrouve le plus souvent dans les ruches d'abeilles est une mangeuse de plastique. C'est à Santander, dans le nord de l'Espagne, qu'une scientifique, apicultrice à ses heures perdues, a fait cette découverte "par hasard". Ces vers sont capables de s'attaquer à un sac plastique en quelques minutes. Ils le dévorent en quelques heures.
Ils dévorent un sac en quelques heures
Leur plat préféré : le polyéthylène. Une matière qui met presque cent ans à se dégrader naturellement. Ces chenilles le digèrent facilement. C'est un espoir contre les déchets en plastique. Pour combattre le plastique à l'avenir, "soit il faut produire beaucoup d'insectes, soit il faut développer et produire les enzymes destructeurs", explique le chercheur belge Frédéric Francis. Chaque année à travers le monde, plus de 90 millions de tonnes d'emballages en plastique sont jetés dans la nature, huit millions pour les seuls océans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne