Les Français veulent se mettre au vert

Avec le confinement, de plus en plus de Français ont décidé d'aller se mettre au vert, ce qui pourrait faire modifier le marché de l'immobilier. Paul-Luc Monnier décrypte la situation en plateau.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Selon une étude publiée fin juin, près d'un Français sur 5 déclare vouloir changer de domicile à cause de la crise sanitaire. "La campagne a la côte, avance Paul-Luc Monnier en plateau. Avec le déconfinement, les recherches de maisons avec un extérieur ont bondi à plus de 80 %", ajoute le journaliste. Le critère numéro 1 reste le jardin, mais les Parisiens veulent aussi éviter les zones blanches car Internet et le téléphone restent indispensables pour eux.

Cadres et jeunes

Les Parisiens sont-ils les seuls à vouloir partir ? "Non, l'envie d'ailleurs gagne les habitants des grandes métropoles, mais ils ne veulent pas trop s'éloigner. Exemple dans la région rennaise avec plus de 52 % des recherches de maison dans une commune à moins de 17 minutes de Rennes, mais aussi + 46 % à Bruz à 25 minutes. Même tendance dans la région de Toulouse. Le profil de ceux qui veulent partir sont des couples avec enfants qui ont entre 18 et 24 ans. Ils sont des cadres et peuvent se permettre de télétravailler", détaille notre journaliste. Mais vont-ils concrétiser leurs projets ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne