Le projet de NDDL "surdimensionné" : ce que dit le rapport des experts

(L'étude sur les alternatives pour le développement aéroportuaire du Grand Ouest.)

Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est "surdimensionné". C'est ce qu'écrivent les experts du ministère de l'Environnement dans un rapport publié ce mardi. En attendant le référendum local prévu au mois de juin, les experts apportent de nouveaux éléments polémiques.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les trois experts missionnés par Ségolène Royal écrivent que l'agrandissement et la rénovation des installations actuelles de l'aéroport de Nantes-Atlantique permettraient d’accompagner la croissance du trafic. Ils reconnaissent cependant que cela pose des problèmes de bruit. Mais ils estiment aussi que Notre-Dame-des-Landes est surdimensionné. Pas besoin de deux pistes aussi grandes, une seule suffirait selon eux pour absorber les neuf millions de voyageurs envisagés.

"Une redéfinition du projet avec une seule piste de 2 900 m de long et 45 m de large répondrait aux besoins au-delà de 9 millions de passagers, permettant de réduire les coûts et les impacts environnementaux et fonciers"

Cela réduirait l'emprise sur la zone naturelle à 200 hectares au lieu de 1650 comme prévu, selon les calculs des experts.  Ils estiment que cela serait un compromis acceptable.

La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a salué la qualité du travail des experts qui montre qu'il faut recalibrer le projet. Mardi, au micro de France Info, Ségolène Royal a confirmé que le référendum local sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes aura lieu le 26 juin.

Le Premier ministre, Manuel Valls, estime de son côté que le rapport des experts valide "la pertinence" du chantier de Notre-Dame-des-Landes. Selon lui, le rapport établit que 'le site de Notre-Dame des Landes est la meilleure solution pour le transfert de l'aéroport."

Lecture radicalement différente du côté des opposants à Notre-Dame-des-Landes : José Bové estime que le rapport enterre à la fois le projet et la tenue d'un référendum  local.

 
Vous êtes à nouveau en ligne