La ville de Grande-Synthe va expérimenter un "revenu de transition écologique"

Le maire de Grande-Synthe (Nord) Damien Carême, le 27 novembre 2018.
Le maire de Grande-Synthe (Nord) Damien Carême, le 27 novembre 2018. (MAXPPP)

Cette aide financière sera mise "à disposition des politiques publiques pour accélérer les transitions".

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le projet est présenté comme une première en France. La ville de Grande-Synthe (Nord) et la Fondation suisse Zoein ont signé mardi 30 avril une convention de partenariat pour l'expérimentation d'un revenu dit de "transition écologique" (RTE). Il est destiné à financer des projets "à impact écologique et social".

Cette aide financière "à disposition des politiques publiques pour accélérer les transitions" selon Sophie Swaton, présidente de la fondation, sera abondé à hauteur de 30 000 euros par cette structure soutenant des actions dans le domaine de l'environnement, de la protection de l'enfance et de la femme.

Des bénéficiaires variés

Les bénéficiaires potentiels sont variés : restaurant d'insertion, maraîchers à agriculture biologique, associations, ou encore "un porteur de projet pour une entreprise, un agriculteur, des urbanistes, des personnes engagées dans une activité à impact sociétal, dans la culture par exemple", a énuméré Sophie Swaton, voyant dans ce dispositif "une forme d'incubateur".

Vous êtes à nouveau en ligne