La forêt amazonienne pourrait émettre du C02 au lieu d'en absorber

Les scientifiques indiquent qu\'en un demi-siècle, la population de la région de l\'Amazonie au Brésil est passée de 6 à 25 millions de personnes, entraînant une déforestation qui porterait attente à l\'effet de serre.
Les scientifiques indiquent qu'en un demi-siècle, la population de la région de l'Amazonie au Brésil est passée de 6 à 25 millions de personnes, entraînant une déforestation qui porterait attente à l'effet de serre. (RUNO KELLY / AMAZONASPRESS / REUTERS)

Selon une étude publiée dans la sérieuse revue Nature, la déforestation fait basculer l'Amazonie du côté des émetteurs de gaz à effet de serre. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'Amazonie, traditionnellement considérée comme un rempart naturel contre le réchauffement climatique, pourrait devenir contributeur net de CO2 à cause de la déforestation. C'est en tout cas l'analyse de chercheurs, qui publient leur étude mercredi 18 janvier dans la revue scientifique britannique Nature

Les scientifiques indiquent qu'en un demi-siècle, la population de la région de l'Amazonie au Brésil est passée de 6 à 25 millions de personnes. Ce bond démographique a entraîné une réduction massive des surfaces forestières au profit de la production de bois et de l'agriculture, expliquent-ils. Or, si les arbres absorbent le CO2 de l'atmosphère lors du processus naturel de photosynthèse, l'effet en Amazonie est bien différent.

"Dix ans d'émissions mondiales de combustibles" dans la forêt

En effet, détaillent-ils, lorsque les arbres pourrissent ou sont brûlés, ou quand les zones forestières sont déboisées au profit de l'agriculture, le carbone retourne dans l'atmosphère, accroissant l'effet de serre. Conséquence, "à cause de la déforestation, le bilan net du bassin de l'Amazone tend à passer de possible puits net de carbone à la fin du 20e siècle à source nette".

Et les chiffres donnent le vertige. Les chercheurs indiquent qu'au total, "la biomasse de la forêt amazonienne contient quelque 100 milliards de tonnes de carbone, ce qui équivaut à plus de dix ans d'émissions mondiales de combustibles fossiles".

Vous êtes à nouveau en ligne