La découverte de 85 nouvelles exoplanètes en 2009 ravive l'espoir de trouver la vie ailleurs dans l'univers

La planète rocheuse comme la Terre Corot-7b, un enfer brûlant inhabitable
La planète rocheuse comme la Terre Corot-7b, un enfer brûlant inhabitable (AFP/ESO/HO)

L'extrême diversité de la vie terrestre et sa capacité à s'adapter renforce selon les astronomes, les espoirs que la vie existe ailleurs."On trouve de la vie pratiquement partout là où il y a de l'eau liquide et où elle a pu s'adapter", souligne l'astronome Marc Ollivier de l'Institut d'astrophysique spatiale, Orsay.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'extrême diversité de la vie terrestre et sa capacité à s'adapter renforce selon les astronomes, les espoirs que la vie existe ailleurs.

"On trouve de la vie pratiquement partout là où il y a de l'eau liquide et où elle a pu s'adapter", souligne l'astronome Marc Ollivier de l'Institut d'astrophysique spatiale, Orsay.

"Que ce soit au fond des océans, dans les lacs volcaniques extrêmement acides, dans les lacs et les mers les plus salés" et même des bactéries résistant aux radiations "au coeur des centrales nucléaires", poursuit l'astronome.

Hasard du calendrier, l'ONU a proclamé 2010, "année internationale de la biodiversité", après une année 2009 consacrée à l'astronomie. L'humanité est donc invitée à préserver les espèces sur Terre après avoir regardé le ciel.

Il y aurait, selon les scientifiques, entre 8 et 30 millions d'espèces vivantes sur Terre pour seulement 1,8 million connues à ce jour. Mais près du quart de toutes les espèces vivantes pourrait disparaître d'ici le milieu du siècle sous la pression des activités humaines, avant même d'avoir été détectées pour certaines.

Au moment où l'homme fait peser la menace d'une nouvelle extinction massive sur Terre, des efforts croissants sont faits pour trouver la vie ailleurs: 415 planètes tournant autour d'autres étoiles que le Soleil ont été découvertes en l'espace de quatorze ans, dont 85 l'an passé. Parmi elles, Corot-7b, première planète rocheuse comme la Terre. Trop près de son étoile, c'est un enfer brûlant considéré comme inhabitable. Grâce au satellite Kepler, lancé en mars 2009, les astronomes espèrent trouver des planètes soeurs de la Terre pouvant abriter la vie.

"Les petites planètes, c'est l'objectif des prochaines années", résume Marc Ollivier. "On cherche des endroits où il y a de l'eau liquide", c'est-à-dire des planètes ni trop chaudes, ni trop froides, à une distance jugée habitable de leur étoile. Mais, pour l'instant, on ne peut pas "détecter les signatures mêmes de la vie" (vapeur d'eau, méthane, CO2) dans l'atmosphère de petites exoplanètes, explique-t-il.

Le Vatican s'interroge
Face aux progrès de l'astronomie, l'Eglise s'interroge sur l'existence d'une vie extraterrestre, quatre siècles après avoir condamné au bûcher l'astronome et philosophe Giordano Bruno qui affirmait l'existence d'une infinité de mondes habités.

Lors d'un récent colloque au Vatican, l'astronome américain Chris Impey a assuré que "dans quelques années, 5, 10, en tout cas sur la durée d'une vie humaine, on trouvera des formes de vie ailleurs dans l'univers, que ce soit dans le système solaire ou en dehors". Voulez-vous y croire ?

Graphique interactif sur le télescope Kepler et sa mission après sa découverte de cinq planètes soeurs de la Terre hors de notre système solaire.

Vous êtes à nouveau en ligne