L'UE attendait lundi la décision de la France sur l'interdiction ou non du commerce international du thon rouge

La décision française est cruciale car elle déterminera en mars la décision de la Commission européenne.
La décision française est cruciale car elle déterminera en mars la décision de la Commission européenne. (France 2)

La ressource en thon rouge a en effet baissé de 80% au large des côtes européennes.L'enjeu pour la Commission européenne est une éventuelle inscription de ce poisson sur la liste des espèces sauvages menacées d'extinctions (CITES), demandée par la principauté de Monaco et soutenue par les organisations environnementales.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La ressource en thon rouge a en effet baissé de 80% au large des côtes européennes.

L'enjeu pour la Commission européenne est une éventuelle inscription de ce poisson sur la liste des espèces sauvages menacées d'extinctions (CITES), demandée par la principauté de Monaco et soutenue par les organisations environnementales.

La Commission doit se prononcer la semaine prochaine et la décision finale sera prise en mars au Qatar, lors de l'assemblée générale de la Convention du CITES sur le sujet.

Début septembre, l'exécutif européen avait dit soutenir une interdiction temporaire du commerce international du thon rouge en se ralliant à la proposition de Monaco.

Alors qu'une interdiction du commerce signifierait de facto l'arrêt de la pêche du thon rouge , plusieurs Etats méditerranéens - France, Espagne, Italie, Malte et Chypre - s'étaient cependant opposés en novembre à ce que cette proposition devienne la position officielle des Vingt-Sept.

Le commerce du thon rouge concerne essentiellement les exportations de la Méditerranée et de l'Atlantique vers le Japon, où le "thunnus thynnus" est très prisé, pour les sushis notamment, et atteint des prix astronomiques.

Nicolas Sarkozy s'était déclaré le 16 juillet au Havre (Seine-Maritime) en faveur d'une interdiction mondiale du commerce du thon rouge.

Vous êtes à nouveau en ligne