L'Europe reporte une nouvelle fois sa décision sur le glyphosate

(L'Union européenne a ajourné sa décision sur le renouvellement de l'autorisation du glyphosate © MaxPPP)

Les états membres devaient décider aujourd'hui de renouveler l'autorisation de commercialisation du produit chimique pour neuf ans mais les experts sont trop divisés.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Visiblement la réunion du comité d'experts ressemblait à une bataille rangée. Entre ceux qui se sont montrés clairement opposés à une nouvelle autorisation comme la France mais aussi l'Autriche ou le Luxembourg et l'Allemagne qui plaide pour, par la voix de son ministre de l'Agriculture, poussée par les industriels du secteur qui espéraient un renouvelement avant la date butoir du 30 juin prochain. Tout comme le principal syndicat agricole européen.

Le glyphosate, un perturbateur endocrinien 

Mais, depuis l'avis du centre international contre le cancer, l'an dernier, classant le glyphosate comme cancérigène probable, les doutes traversent de plus en plus de gouvernements. Peu ont donné clairement leur position et attendaient cette réunion pour voir quels arguments l'emportaient entre les enjeux de santé publique défendus par les uns et les avantages pour le monde agricole. Pas les autres. La France, à la fois par la voix de la ministre de la Santé,  qui considère qu'en plus du caractère cancérigène, il y a de plus en plus de preuves que les produits à base de glyphosate perturbent notre système hormonal. Ségolène Royal, elle aussi, s'est déjà félicitée de ce vote bloqué.

On attend de connaître une nouvelle date de réunion, voire un report de la date butoir de décision. Ce qui serait aussi une façon d'attendre que la pression des ONG retombe pour la commission européenne mais ce qui n'empêcherait pas de poursuivre la commercialisation de produits à base de glyphosate.

A LIRE AUSSI ►►► Dangereux le glyphosate ? les avis divergent 

Vous êtes à nouveau en ligne