L'agriculture douce, une manière de respecter l'écosystème

FRANCE 2

Agriculture raisonnée, biodynamique ou biologique, sur le plateau de France 2, Julie Beckrich fait le tour des différentes façons de cultiver la terre.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans l'agriculture douce, il n'y a pas que la permaculture. Elle existe sous différentes formes. "La plus connue d'entre elles, c'est l'agriculture biologique et son logo AB. C'est un label et pour l'obtenir, il faut répondre à un cahier des charges exigeant : interdiction des produits chimiques et des OGM, les animaux doivent être élevés en plein air et leur alimentation doit être bio", explique Julie Beckrich, sur le plateau de France 2. Mais on parle aussi beaucoup d'agriculture raisonnée. C'est quand les agriculteurs s'engagent à être écologiques et vertueux dans leur pratique. "Par exemple, veiller à ne pas être trop gourmand en eau, limiter les déchets de l'exploitation, mais ils ne s'interdisent pas d'avoir recours aux engrais chimiques", note la journaliste.

Semer avant chaque pleine lune

Et puis enfin, il y a aussi la biodynamie, "une agriculture qui prend en compte le calendrier lunaire. Ses partisans passent parfois pour des excentriques parce ce qu'ils se fient à la lune pour travailler leur terre. La science a prouvé son influence sur l'eau des mers et des océans avec les marées et comme les plantes sont constituées de plus de 90% d'eau, on estime qu'elles subissent aussi l'influence de la lune. Concrètement : il faut semer les deux jours avant chaque pleine lune", termine la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne