Isolation : le gouvernement prévoit la fin du crédit d'impôt sur certaines installations

France 3

Le gouvernement revoit à la baisse les aides à l'isolation pour les fenêtres et les chaudières à fioul.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour changer les fenêtres de sa maison, Béatrice Pajczer a bénéficié de 15% de crédit d'impôt sur le montant de ses travaux. Un coup de pouce décisif pour elle. "Je pense qu'on aurait hésité ou on aurait peut-être fait un chantier de moindre importance", témoigne-t-elle. Mais en 2019, le dispositif change. Il n'y aura plus de crédit d'impôt pour les chaudières à fioul et les fenêtres. L'économie est de 800 000 euros pour le gouvernement.

Un crédit d'impôt transformé en prime en 2020

Pour le secteur en revanche, c'est un coup dur, car ce dispositif avait permis de relancer les ventes. Presque 11 millions de fenêtres ont été vendues en 2017 après dix années de baisse consécutives. "90% du marché de la fenêtre c'est de la rénovation, donc si cet effet déclencheur n'est plus là, l'activité va automatiquement baisser ", analyse Jean-Luc Marchand, représentant SNFA. Les travaux d'isolation sur les murs, les toits ou les sols continueront à bénéficier du dispositif tout comme les chaudières à gaz ou à bois. Le gouvernement prévoit de transformer le crédit d'impôt en prime réservée aux foyers les plus modestes en 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne