Hérault : des résidus de pin pour remplacer le bitume

La société a mis au point une machine qui permet de fabriquer, sur place, un nouvel enrobé à partir de l\'ancienne chaussée, recyclée et mélangée au liant végétal.
La société a mis au point une machine qui permet de fabriquer, sur place, un nouvel enrobé à partir de l'ancienne chaussée, recyclée et mélangée au liant végétal. (CLAIRE MOUTARDE / RADIO FRANCE)

Cette expérimentation est menée par Eiffage et payée par le département de l'Hérault. Un premier test a déjà été mené en Gironde début juillet, après avoir remporté le concours innovation routes et rues en 2017, selon nos confrères de France Bleu Hérault.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le bitume des routes de l’Hérault va bientôt être remplacé par un "liant végétal", qui n'est autre qu'un résidu de la fabrication de papier kraft à base de pin, révèle France Bleu Hérault.

La société Eiffage mène actuellement une expérimentation sur la D26. Les 2,5 km de la départementale entre Saint-Mathieu-de-Tréviers et Guzargues vont faire l'objet d'un suivi particulier pendant trois ans. Si la route ne se déforme pas, s'il n'y a pas de trous et si elle garde une bonne tenue, le procédé sera validé. Le bitume pourra être remplacé par ce substitut végétal à l'avenir. Cette expérimentation est menée par Eiffage et payée par le département de l'Hérault et permet de fabriquer sur place du nouveau bitume, sans transport de nouvelle matière

Un premier test a déjà été mené en Gironde début juillet, après avoir remporté le concours "Innovation routes et rues" en 2017. Eiffage aimerait obtenir une certification de la part de l'administration du ministère de la transition écologique. Toutes les routes départementales et nationales pourraient alors être rénovées avec cette technique.

Vous êtes à nouveau en ligne