François Hollande en visite sur île ravagée par le typhon du siècle

(François Hollande en visite sur l'île de Guiuan, dévastée par le typhon Haiyan en 2013 © Maxppp)

François Hollande a passé deux heures sur une île des Philippines, dévastée en 2013 par le typhon Haiyan. Le Président a voulu "donner une visibilité à ce que peut être le dérèglement climatique", en allant à la rencontre des pêcheurs et de la population de cette île de 47.000 habitants.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Je suis venu pour montrer au monde ce que vous avez enduré, mais aussi votre courage et votre capacité de résilience ". Ce sont les premiers mots de François Hollande aux habitants de Guiuan, où tout rappelle encore le terrible typhon Haiyan. des bâtiment éventrés, des toits arrachés, une ville entière en reconstruction. Ici les vents ont atteint 315 km/h. C'était "Ground zero", raconte le maire. Aujourd'hui 13.000 à 14.000 habitants vivent toujours dans des abris de fortune, soit plus du quart de la population : "je n'ai pas de maison, pas d'eau, pas d'électricité ", raconte Linda, une femme de 65 ans, qui se fait aider par ses trois enfants.

"Quand j'ouvrirai cette conférence, je verrai vos visages" : François Hollande aux habitants de l'île de Guiuan
--'--
--'--

Ici, on a donc besoin d'aide. Une aide d'autant plus précieuse qu'il s'agit d'une des régions les plus pauvres des Philippines. Et comme François Hollande n'est pas venu les mains vides, mais avec un million et demi d'euros d'aide supplémentaire, il est magnifiquement accueilli ici. Pourtant, cette aide d'urgence ne suffira pas. "Il faut changer les règles mondiales pour ces catastrophes cessent de se reproduire ", dit encore le président de la République, qui promet, en anglais : "we will succed in Paris" .

A LIRE AUSSI :

►►► François Hollande en pèlerin du climat aux Philippines

Vous êtes à nouveau en ligne