Fermeture de Fessenheim : jusqu'à 100 millions d'euros de compensation pour EDF

(La centrale nucléaire de Fessenheim dans le Haut-Rhin © Maxppp)

La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, propose entre 80 et 100 millions d'euros pour indemniser EDF du manque à gagner lié à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, selon des courriers auxquels France Info a eu accès et confirmant une information du Monde.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Selon des courriers auxquels France info a eu accès, la ministre de l'Ecologie propose entre 80 et 100 millions d'euros pour indemniser EDF du manque à gagner de la fermeture de la centrale alsacienne.

Un montant loin d'être celui escompté par l'opérateur. D'après certains experts, EDF espérerait plutôt entre deux et quatre milliards d'euros. Un bras de fer financier est donc engagé entre la ministre et le PDG d'EDF Jean-Bernard Levy.

Ségolène Royal met la pression pour une fermeture avant fin juin 

Depuis le mois d'octobre dans ses courriers, Ségolène Royal presse le patron de l'opérateur d'engager la procédure de fermeture de la centrale avant la fin juin. Or, les personnels et le comité central d'entreprise n'ont toujours pas été saisis et la ministre s'en étonne.

Trois courriers de Ségolène Royal envoyés au PDG d'EDF,  les 15 octobre 2015, 22 février 2016 et 4 mai 2016 : 

EDF demande à ce qu'on estime le manque à gagner -------------------------------------------------------Il faut dire qu'EDF attend une indemnisation pour le préjudice industriel. Si Fessenheim continuait à produire, la centrale continuerait à rapporter des revenus. Il faut donc estimer le manque à gagner. Combien de temps pourrait encore durer la centrale? Pour quel montant serait vendue l'électricité qu'elle produit ? Pour la ministre compte tenu des tarifs très bas et du fait que Fessenheim était prévu pour durer 40 ans : le montant d'indemnisation tourne de 80 à 100 millions d'euros. Evidement l'opérateur compte plutôt sur une remontée des tarifs et sur une durée de vie bien plus longue, jusqu'à 60 ans. Mais pas de commentaire chez EDF sur le montant d'indemnisation espéré. Certains experts estiment que cela pourrait se situer entre deux et quatre milliards d'euros.Un bras de fer financier est donc engagé entre la ministre et le patron d'EDF pour faire respecter[ la promesse de François Hollande.](http://www.franceinfo.fr/fil-info/article/le-decret-d-abrogation-de-l-autorisation-d-exploiter-fessenheim-sera-pris-cette-annee-francois-784897) En 2012, il promettait de fermer Fessenheim la doyenne de centrale qu'il jugeait la plus dangereuse. Le personnel ne sera pas licencié mais reclassé. 
Vous êtes à nouveau en ligne