Espionnage de Greenpeace: EDF condamnée à 1,5 million d'euros d'amende

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné EDF à une amende d'1,5 million d'euros pour espionnage informatique aux dépens de Greenpeace, pour des faits commis en 2006.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En plein débat sur le nucléaire en France, ce jugement est pour Greenpeace la preuve que "l’industrie de l’atome est associée à mensonges, barbouzeries, illégalité ", selon un communiqué diffusé juste après la décision. Le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) reconnaît donc EDF coupable de "complicité de piratage informatique" et de recel de documents
confidentiels volés sur l'ordinateur de Yannick Jadot (alors dirigeant
de Greenpeace, aujourd'hui porte-parole d'Eva Joly, candidate écologiste à
la présidentielle).

EDF est condamnée à une amende pénale d'1,5 million d'euros, conforme aux réquisitions du procureur. Les deux anciens plus hauts responsables de la sécurité d'EDF sont également condamnés à des peines de prison ferme.

Les faits remontent à 2006. EDF reconnaît avoir alors mandaté une
entreprise privée (Kargus Consultants) pour faire de la "veille" sur les
actions menées par les écologistes (notamment autour de la construction
de l'EPR de Flamanville). Mais l'entreprise soutient avoir été victime
des agissements de Kargus, qui serait allée plus loin que le cadre du
contrat. EDF devrait faire appel de cette décision.

Vous êtes à nouveau en ligne