Environnement : quand hôtellerie de luxe et protection de la nature font bon ménage

France 2

Aux Seychelles, une petite île tente de conjuguer les deux domaines. Les oiseaux, tortues et mille-pattes y sont les rois de la nature.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sur la petite ile de Fregate aux Seychelles la nature est reine. Détenue par un milliardaire allemand, le site fait cohabiter hôtellerie de grand luxe et protection de la nature. Dans l'hôtel de luxe, 150 personnes travaillent à l'année. Parmi elles une équipe de biologistes chargés de préserver un écosystème fragile. Un éden où s'épanouissent des espèces uniques ou en voie de disparition. 

Une île restée intacte

Erin Gleeson est biologiste. C'est en sifflant qu'elle appelle les oiseaux. Ici, il y a 110 espèces différentes. "Ces oiseaux, ce sont les pies des Seychelles, elles ont longtemps été considérées comme les oiseaux les plus rares au monde. Il n'y avait que 12 environ sur Fregate entre les années 60 et 90. Actuellement il y en a 135", explique Erin Gleeson. Depuis sa découverte par des pirates au 16e siècle, cette île de l'océan indien est restée quasiment intacte. Un rêve qui a un prix : une nuit ici coûte 4 500 euros en moyenne.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne