Environnement : la ville de Rennes interdit les terrasses chauffées

France 2

À l'heure où le réchauffement climatique est une préoccupation majeure des Français, doit-on continuer à chauffer les terrasses de café ? La ville de Rennes (Ille-et-Vilaine) vient d'interdire cette pratique. Quelque 500 établissements sont concernés. Comment réagissent clients et professionnels ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ils ne chaufferont plus les terrasses de Rennes (Ille-et-Vilaine). Les radiateurs sont désormais éteints, interdits depuis le 1er janvier. Pas de quoi décourager un groupe d'amis de boire un café dehors, même s'ils sont partagés sur la mesure. Parmi les professionnels, ce sont les restaurateurs qui seront les plus impactés. Selon un crêpier du centre-ville, la mesure va décourager ses clients. "Boire une bière dans le froid, ce n'est pas dérangeant. (...) Une galette, en 30 secondes, elle va être froide", fait-il valoir. D'ailleurs, deux jours ont suffi pour se rendre compte des conséquences. Les clients ont déserté son établissement.

Bordeaux et Angers pourraient suivre

La ville de Rennes explique que la décision est écologique. Selon un cabinet de conseil, cinq braseros au gaz tournant à plein régime tout l'hiver émettraient autant de CO2 qu'un trajet en voiture de 120 000 km. Plusieurs villes comme Bordeaux (Gironde) ou Angers (Maine-et-Loire) pourraient suivre l'exemple.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne