Eau : gros consommateurs, gros payeurs !

France 2

Dans la foulée de la canicule qui a frappé la France, le gouvernement a dévoilé des mesures pour protéger les ressources en eau. La tarification progressive pourrait être étendue.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Demain, les économies d'eau pourraient devenir des économies d’argent. Le gouvernement souhaite généraliser la tarification progressive, mise en place dans toute la métropole de Nice (Alpes-Maritimes) depuis novembre 2017. Trois paliers existent : 0,82 euro le mètre cube pour une consommation annuelle de moins de 60 m3, 1,06 euro une consommation comprise entre 60 et 120 m3, et 1,25 euro le mètre cube au-delà. Le prix augmente donc de 52% entre le premier et le dernier palier.

Dispositif insuffisant pour certaines ONG

La mesure satisfait Hervé Paul, le maire de la commune de Saint-Martin-du-Var (Alpes-Maritimes), car elle encourage les économies d’eau : "Les mètres cube qu’on économise, ce sont les plus chers. Donc c’est incitatif", selon lui. Pour certaines ONG, ce dispositif est encore insuffisant, car l’usage domestique ne représente que 25% de la consommation française. La tarification pourrait également évoluer pour les agriculteurs et les industriels, selon le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne