Désaccord entre Royal et Valls sur les boues rouges

FRANCE 3

La ministre de l'Environnement et le Premier ministre sont opposés sur le rejet des boues rouges en Méditerranée par l'usine Altéo de Gardanne.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ségolène Royal ne mâche pas ses mots. Dans Thalassa, diffusé ce vendredi sur France 3, la ministre de l'Environnement a montré un ton inhabituellement offensif sur le dossier des boues rouges. La Méditerranée est remplie d’une terre rougeâtre, résultat de 50 ans de rejets toxiques, les boues rouges, dans le parc national des Calanques. Ces rejets sont aujourd'hui filtrés mais toujours autorisés par la région PACA.

"Il a décidé le contraire de ce que dit sa ministre"

Alors la ministre, sensible à ce sujet, n'a pas hésité à s'en prendre au Premier ministre dans son interview accordée à France 3. "Il a décidé le contraire de ce que dit sa ministre de l'Environnement. Il a pris cette décision, il a donné l'ordre au préfet, donc le préfet a donné l'autorisation. Je ne peux faire de contre-ordre, mais mon rôle, c'est de dire que je ne suis pas d'accord", lance-t-elle. Cela lui a valu une réponse de Manuel Valls. "Je gouverne, je décide, je le fais de manière collective", une manière de dire qu'il tient toujours les rennes de son gouvernement. Alteo peut continuer à rejeter ses déchets toxiques en toute légalité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne