Des robots d'intervention sur des accidents nucléaires, quittent la France dimanche pour le Japon

La centrale de Chinon où est abrité le groupe Intra, concepteur de robots d\'intervention sur des accidents nucléaires
La centrale de Chinon où est abrité le groupe Intra, concepteur de robots d'intervention sur des accidents nucléaires (AFP/ALAIN JOCARD)

Ils participent de plus de cent tonnes de matériel, avec un bulldozer, une pelleteuse et un camion-benne, à destination de la centrale nucléaire de Fukushima, .Les robots développés par Intra, une société habritée par la centrale de Chinon (Indre), sont équipés de chenilles, de caméras vidéo, d'équipements de mesure et d'un bras manipulateur.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ils participent de plus de cent tonnes de matériel, avec un bulldozer, une pelleteuse et un camion-benne, à destination de la centrale nucléaire de Fukushima, .

Les robots développés par Intra, une société habritée par la centrale de Chinon (Indre), sont équipés de chenilles, de caméras vidéo, d'équipements de mesure et d'un bras manipulateur.

Ce groupe, né en 1988, est le fruit d'une coopération entre EDF, le Commissariat à l'Energie atomique et le groupe Areva. Il vise à développer des moyens robotiques d'intervention en cas d'accident dans des centrales nucléaires.

Mobilisé à la demande du gouvernement français, ce matériel commencera à être chargé à bord d'un Antonov samedi, avec un décollage prévu vers le Japon dimanche, a précisé Michel Chevallier, directeur d'Intra.

Les robot sont télécommandés pour des missions à l'extérieur de la centrale, ou filoguidés pour intervenir à l'intérieur.

Le directeur d'Intra a indiqué qu'il ignorait comment seraient utilisés précisément ces robots par les Japonais au sein ou autour de la centrale de Fukushima, gravement endommagée par le séisme et le tsunami dévastateurs qui ont frappé le Japon.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne