Delphine Batho veut restreindre la circulation en cas de pic de pollution

(Stephane Mahe Reuters)

La ministre de l'Écologie a annoncé vouloir restreindre la circulation en cas de pollution aux seuls véhicules "vertueux". Une étude doit être lancée pour déterminer ce que sont ces "véhicules vertueux". Une mesure présentée dans le cadre "d'un plan d'urgence pour la qualité de l'air".

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Ce n'est pas le retour de la pastille verte" se
défend Delphine Batho. Une pastille utilisée dans les années 90 pour identifier
les voitures les moins polluantes qui a été vite abandonnée. "Il existe
aujourd'hui des techniques plus modernes"
, affirme la ministre de l'Écologie qui
a présenté un "plan d'urgence pour la qualité de l'air" rappelant que
la "France ne respecte pas la réglementation européenne".

Même sans retour de la pastille verte, Delphine Batho a pour autant annoncé une mesure pour lutter
contre la pollution automobile en récompensant les véhicules les plus propres.
En cas de pic de pollution, seuls les "véhicules les plus vertueux "
pourraient rouler. Désormais le ministère va lancer une étude pour identifier
ces véhicules vertueux en termes d'émission.

L'incitation au covoiturage

Selon
le ministère de l'Écologie, il y a aujourd'hui huit millions de véhicules
anciens qui contribuent à environ 30% des émissions de particules des véhicules
particuliers et 20% des émissions d'oxydes d'azote.

Parmi
les 38 mesures présentées dans ce plan figurent aussi l'incitation au
covoiturage, le développement des véhicules électriques en ville mais aussi des
initiatives pour réduire les émissions industrielles. 

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne