Nucléaire : À 500 mètres sous terre, où les déchets nucléaires seront enfouis

FRANCEINFO

À la découverte du chantier de Bure (Meuse), où devraient être enfouis les déchets nucléaires d'ici à 2030.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À Bure (Meuse), des ingénieurs font des tests avant d'enfouir des déchets nucléaires à partir de 2030. Ces essais se font à près de 500 mètres sous terre. "C'est des machines qui feront ce travail-là. C'est des déchets d'une part qui sont très lourds. Les humains n'arrivent pas à les soulever, ils sont aussi extrêmement radioactifs", précise Mathieu Saint-Louis de l'agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA).

Plus de 100 000 ans d'espérance de vie

Dans ces souterrains, une alvéole a été construite pour recevoir les déchets radioactifs les plus dangereux. Ceux qui ont une durée de vie qui peut atteindre 100 000 ans ou plus. Les gens qui travaillent ici misent beaucoup sur la qualité de la roche présente sur le site. C'est une forme d'argile censée retenir et filtrer le plus doucement possible tout ce qu'il y a de dangereux dans les déchets radioactifs. Ce site d'enfouissement suscite différentes peurs. La plus grande crainte c'est qu'il y ait un incident comme aux États-Unis en 2014 où il y avait eu un dégagement de gaz toxique.

Vous êtes à nouveau en ligne