DIRECT. Déchets nucléaires à Bure : affrontements entre opposants et forces de l'ordre

(J?R?MIE LUSSEAU / HANS LUCAS)

Des opposants ont lancé des projectiles en direction des gendarmes, qui ont répliqué en lançant des grenades lacrymogènes.

Nouveau face-à-face tendu à Bure (Meuse). Dix jours après l'évacuation musclée du bois Lejuc, des centaines d'opposants au projet Cigéo d'enfouissement des déchets nucléaires ont participé à une manifestation, samedi 3 mars, malgré son interdiction par la préfecture.

Marche et débats dans le calme. Le début du rassemblement s'est déroulé dans le calme. Environ 300 personnes, selon la police, ont participé à une marche entre Bure et Mandres-en-Barrois. Puis les différents comités d'opposants ont tenu des débats à huis clos.

Cortège en direction du bois Lejuc. Vers 15 heures, un cortège, composé de nombreuses personnes masquées, a quitté Mandres-en-Barrois pour prendre la route du bois Lejuc, encerclé par des fourgons de gendarmes mobiles pour éviter qu'il ne soit transformé en Zad ("zone à défendre"), comme à Notre-Dame-des-Landes en Loire-Atlantique.

Projectiles et lacrymogènes. Approchant à travers les champs du bois Lejuc, des opposants ont lancé des projectiles en direction de l'important dispositif des forces de l'ordre. Les gendarmes ont répliqué en lançant des grenades lacrymogènes. Quelques opposants ont toutefois continué de s'en prendre aux forces de l'ordre, sous un épais nuage de fumée.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne