Bure : des militants antinucléaires défilent malgré l'interdiction

FRANCE 3

Dix jours après leur évacuation forcée, des opposants à un projet d'enfouissement de déchets nucléaires se sont rassemblés à Bure, dans la Meuse, ce samedi 3 mars. Les forces de l'ordre sont intervenues mais aucun incident n'est à déplorer.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des projectiles face aux gaz lacrymogènes. Cet après-midi, 3 mars, militants antinucléaires et forces de l'ordre se sont affrontés à Bure, dans la Meuse. Malgré l'interdiction de manifester, plusieurs centaines de personnes ont défilé. Elles voulaient construire une vigie dans les bois afin de surveiller le travail de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs. Elles en ont été empêchées. 

Pas d'incident grave

Le rassemblement avait commencé dans le calme, avec des réunions et des débats, suivis d'une marche où l'on pouvait apercevoir des pancartes dénonçant l'attitude de Nicolas Hulot. Le rassemblement a réuni des occupants des lieux, des habitants, des agriculteurs et des élus, tous opposés au projet d'enfouissement de déchets radioactifs. Le 22 février, 500 gendarmes avaient évacué la quinzaine d'opposants installés dans le bois Lejuc et avaient procédé à 7 interpellations. Ce soir, la préfecture annonce qu'il n'y a pas de blessé ni d'incident grave. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne