VIDEO. "Qui a lu le rapport du Giec ?" Quand une question d'un militant écologiste plonge les députés luxembourgeois dans l'embarras

Un militant pour la justice climatique et sociale a voulu savoir si ses élus avaient lu le rapport alarmant du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. Il a eu sa réponse.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un silence qui en dit long. Le 6 février dernier, Brice Montagne, un militant pour la justice climatique et sociale luxembourgeois, a voulu savoir si les députés du Grand-Duché avaient lu le rapport du Giec, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. En réponse, pas un élu n'a levé la main ou ne s'est signalé.

"Mesdames et messieurs, ne pas lire ce rapport à l'heure actuelle, un rapport qui fait 32 pages, ça vous empêche d'avoir cette connaissance, ça vous empêche de faire avancer l'état de crise dans lequel nous devons entrer", a-t-il déploré. Une intervention réalisée au cours d'un débat au Parlement sur les emballages plastiques.

Un rapport qui n'a pas été traduit

Dans leur rapport d'octobre 2018, les scientifiques du Giec ont expliqué qu’"au rythme actuel, nous allons atteindre les 1,5°C de réchauffement entre 2030 et 2052", faute de réduction massive des émissions de gaz à effet de serre. Si le réchauffement atteint +1,5%, il y aura des conséquences irréversibles pour certaines espèces animales ou végétales, comme les coraux, la toundra et la forêt boréale. Quelque 6% des insectes, 8% des plantes et 4% des animaux vertébrés perdraient la moitié de leur habitat.

Mais comme l'a par la suite souligné Brice Montagne sur son profil Facebook, des députés pourraient ne pas avoir compris sa question en raison de l'absence de traduction du rapport. Il a donc lancé un appel pour le traduire et le diffuser au plus grand nombre.

Vous êtes à nouveau en ligne