Emissions de CO2 : des associations veulent attaquer Total en justice

Voir la vidéo
franceinfo

13 collectivités et 4 associations se disent prêtes à attaquer la multinationale française si elle ne respecte pas les accords de Paris.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Attaquer un grand groupe pour risque climatique serait une première en France. Comme Total, qui est le 19e plus gros pollueur mondial. Le groupe émet 2/3 des émissions françaises de gaz à effet de serre à lui tout seul. En France, cette pollution provient des activités de raffinage et de pétrochimie. C'est pour cela que 13 collectivités et quatre associations françaises ont lancé un appel. "Total, il faut respecter l'accord de Paris et limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré, laisser les 3/4 des réserves fossiles actuelles sous le sol, sinon nous irons devant la justice", font partie des revendications.

Un plan de vigilance peu convaincant

Grande-Synthe (Nord), Grenoble (Isère), Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), Bègles (Gironde), Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) et d'autres villes se disent prêtes à porter plainte contre le géant dès l'année prochaine, si Total ne cède pas. En effet, depuis mars 2017, la justice oblige les multinationales françaises à respecter un plan de vigilance avec plusieurs objectifs. Parmi ceux-ci, préserver la santé et la sécurité des personnes, et sauvegarder l'environnement. Le plan de vigilance 2017 de Total ne prend pas assez en compte la question environnementale. L'an dernier, l'entreprise accordait 94% de ses investissements à l'exploitation de nouveaux gisements.

Vous êtes à nouveau en ligne