DIRECT. Convention citoyenne pour le climat : les citoyens ont adopté à 95% le rapport définitif

CESE / YOUTUBE

Ces mesures, dont certaines pourraient être soumises à référendum, visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% en France "dans un esprit de justice sociale". 

Un week-end décisif pour la Convention citoyenne pour le climat. Les 150 citoyens tirés au sort pour participer à cette convention continuent de se réunir pour une septième session, samedi 20 juin, afin de voter les mesures de lutte contre le réchauffement climatique qu'ils souhaitent proposer au gouvernement. Celles-ci, dont certaines pourraient être soumises à référendum, visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% en France, "dans un esprit de justice sociale". Elles pourraient avoir également une traduction réglementaire ou législative. Samedi midi, la convention a rejeté à 65% une proposition de réduction du temps de travail à 28 heures. Il s'agit de la seule mesure rejetée par les 150 participants. 

De premiers objectifs adoptés. Les citoyens impliqués ont commencé à passer en revue quelque 150 propositions vendredi. Premier objectif voté à 96% : "développer d'autres modes de transport que la voiture individuelle", avec notamment une réforme de l'indemnité kilométrique dans l'impôt sur le revenu, ou une "amélioration du forfait mobilité durable". La réduction de la vitesse sur l'autoroute de 130 à 110 km/h, un point particulièrement clivant au sein de la Convention citoyenne pour le climat, a recueilli 60% de votes. Cette proposition a sans surprise déclenché l'ire des associations d'automobilistes, faisant écho à la grogne déjà déclenchée par les 80 km/h.

 Une "première réponse" d'Emmanuel Macron le 29 juin. Le chef de l'Etat recevra le 29 juin les 150 membres de la Convention citoyenne sur le climat, "afin d'apporter une première réponse à leurs propositions", a indiqué l'Elysée vendredi. La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, recevra leurs propositions dimanche. 

 Des propositions très ambitieuses. Réduire le temps de travail, limiter drastiquement la vente de véhicules neufs, obliger les propriétaires à réaliser la rénovation énergétique de leur bien immobilier, contraindre les entreprises à reverser une partie de leurs dividendes pour la transition écologique, réguler la publicité… Les propositions soumises au vote font rarement dans la demi-mesure et dessinent une volonté de changer en profondeur notre société. Nous avons compilé les principales dans cet article.

Une inscription dans la Constitution ? Les membres de la Convention citoyenne pour le climat seront également appelés à se prononcer sur l'inscription de la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution. Aucune nouvelle version de taxe carbone ne figure dans les mesures proposés par ces 150 citoyens. 

Vous êtes à nouveau en ligne