Consommation : le mauvais temps n'est pas sans conséquences

France 3

Avec ce printemps pluvieux, les produits de saison sont délaissés par les consommateurs. Un manque à gagner pour les professionnels.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À Épinal dans les Vosges, comme un peu partout en France, la tendance n'est pas aux tenues légères en ce mois de juin. Le temps est plus proche de la Toussaint que du printemps, ce qui n'arrange pas le moral des Français. "C'est la déprime par ce temps. Qu'est ce que vous voulez qu'on fasse ? Hier on est allé aux champignons, on était trempé", explique une passante au micro de France 3. Sur le marché d'Épinal, les plus touchés sont les bouchers. 

Un manque à gagner

Les plats d'hiver comme les blanquettes ou les bœufs bourguignons sont à la mode, au détriment des côtes de boeuf et autres merguez. Les côtelettes et grillades en tout genre ne se vendent pas. Un véritable manque à gagner sur des produits aux marges intéressantes.
 
L'un des bouchers rencontrés écoule dix fois moins de saucisses que d'habitude à la même période. "Ça fait du chiffre d'affaires en moins", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne