Consommation : des fleurs bio made in France

FRANCEINFO

Une fleuriste horticultrice explique sa démarche de cultiver des fleurs à l'air libre en France. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Anouchka Chaix a créé son exploitation en janvier 2015 à Varces-Allières-et-Risset, en Isère, sur les terres familiales, au sud de Grenoble. Son credo ? Des fleurs cultivées en plein champ à l'air libre. "L'intérêt du plein champ c'est surtout de respecter les saisons des fleurs et d'avoir les fleurs au moment où elles poussent à l'état sauvage", explique la fleuriste horticultrice.

Privilégier les circuits courts

Anouchka Chaix veut aussi défendre la fleur coupée produite en France alors que 85% des fleurs vendues dans l'Hexagone viennent de l'étranger. Au niveau environnemental, cette formule n'est pas idéale. "Elles vont prendre l'avion, le bateau, le train et le camion. Et là du coup, c'est des fleurs qui seront ramassées trois-quatre jours avant alors que les fleurs que je propose moi, c'est des fleurs qui sont ramassées du matin ou de la veille", constate-t-elle. Anouchka Chaix a opté pour des circuits-courts. Elle commercialise elle-même ses fleurs dans les magasins de producteurs et sur les marchés bio. Les clients pourront également bientôt venir cueillir eux-mêmes leurs fleurs et à suivre des cours d'art floral.

Vous êtes à nouveau en ligne