Climat : le chef de la météo à France Télévisions privé d'antenne

(Philippe Verdier, patron de la météo à France Télévisions, prié de rester chez lui après la sortie d'un livre climatosceptique. © Sipa)

Le présentateur météo Philippe Verdier, chef du service météo de France Télévisions, a été retiré de l'antenne depuis lundi. La direction lui a demandé de ne pas venir travailler à cause de la parution d'un ouvrage contesté sur le climat. Mais il ne s'agit pas à proprement parler d'un ouvrage climatosceptique.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est le livre d'un journaliste plutôt bien informé sur les coulisses des conférences climat. Mais il n'y a pas d'argument scientifique remettant en question les scénarios du Giec sur le réchauffement climatique. C’est n’est pas un livre de climatosceptique. Il ne dit pas que l’homme n’est pas responsable de l’augmentation des gaz à effet de serre et de son effet sur le climat.

Cirque médiatique

Ce que Philippe Verdier critique surtout dans son livre de près de 300 pages c'est le cirque médiatique autour de ses conférences depuis celle Copenhague - la première qu'il ait couverte - ce qui est plutôt paradoxal pour un journaliste qui connaît très bien le fonctionnement des médias. Il dénonce l'intérêt ponctuel des politiques pour le sujet du climat mais dès que l'actualité sera passée à autre chose, ils changeront de discours. Il dénonce aussi le manque d’intérêt des journalistes politiques pour le sujet, notamment ceux qui ont suivi le voyage de François Hollande aux Philippines.

Le livre promettait de dénoncer le business et des scandales sexuels autour du climat, mais à part la plainte pour harcèlement déposée par une étudiante en Inde contre l'ancien président du Giec, il n'y a pas beaucoup d'affaires. Il accuse Jean Jouzel, le climatologue français, de gagner de l’argent avec ses livres, parce qu’il a la parole lors des conférences climat.

Bulletin météo fiction de 2050

Il consacre aussi une grosse partie de son livre au malaise qu'il a ressenti lorsque le Quai d'Orsay a encouragé les journalistes météo à se mobiliser pour le climat, notamment en faisant un bulletin météo fiction de 2050. Les liens entre la météo et le climat ne sont pas toujours faciles à établir. On ne peut pas dire que le dernier orage dans les Alpes-Maritimes est dû au réchauffement climatique. Et ça, les climatologues l’ont toujours dit mais ils disent aussi qu’à l’avenir le réchauffement va augmenter l’évaporation de l’eau dans l’atmosphère et rendra les pluies encore plus fortes.

Avantages d'un réchauffement

Philippe Verdier dénonce plutôt le buzz médiatique et politique autour de cet enjeu. Il prend le contrepied de l’alarme sur le climat en décrivant tous les avantages en France qu’il y aura s’il fait plus chaud : ce sera mieux pour le tourisme dans le nord du pays par exemple. Mais il ne conteste pas qu’ailleurs dans le monde, la montée des eaux ou la fréquence des canicules pourraient faire des dégâts humains et matériels coûteux.

Vous êtes à nouveau en ligne