Climat : la mer Morte en danger

FRANCE 3

La mer Morte, une des merveilles de la nature, est en péril, menacée d'assèchement à cause de la surexploitation de ses eaux. Ce recul spectaculaire a de graves conséquences écologiques. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est un trésor de l'humanité unique au monde : la mer Morte, le point le plus bas de la surface de la Terre, à 430 m sous le niveau de la mer. Entouré de montagnes arides, ce lac comporte quatre fois plus de sel que n'importe quelle autre mer du monde. La mer Morte attire les touristes du monde entier. Ses eaux, chargées de minéraux, sont un bienfait pour la santé. Sa teneur en sel est tellement élevée qu'on peut même y flotter. Mais ce miracle de la nature, si prisé des touristes, est en péril. Année après année, la mer Morte recule. Le rivage recule de plus d'un mètre par an. En un demi-siècle, la mer Morte a perdu un tiers de sa superficie. Dans les ruines de ce qui fut jadis un centre de vacances, et qui se trouve désormais à 2 km de la plage.

Puiser dans la mer Rouge pour ressusciter la mer Morte ?

En descendant plus au sud, le paysage de rêve cède la place à des scènes d'apocalypse. La route principale est éventrée. Une relique de station-service est posée là, au milieu d'un champ de ruines. Depuis une vingtaine d'années, la nature se venge, explique Yehouda Roth, ingénieur hydraulique. Des cratères constellent le sol. Ils sont provoqués par la dissolution par l'eau de pluie des blocs de sel enfouis dans le sol depuis des milliers d'années. Les dégâts sont irréversibles. Face à l'urgence, une idée fait son chemin : puiser de l'eau de la mer Rouge pour la rejeter dans la mer Morte, via un pipeline de 180 km de long. Mais de l'aveu des spécialistes, même ce projet pharaonique ne suffirait pas à sauver ce joyau de la nature.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne