Chaîne humaine contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

(Maxppp)

Une chaîne humaine regroupant plusieurs milliers de personnes s'est formée ce samedi à Notre-Dame-des-Landes pour protester contre le projet d'aéroport international prévu dans cette périphérie nantaise.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ils sont venus de tous les coins de l'Hexagone. En car, covoiturage, vélo ou même à pied, les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes se sont réunis ce samedi autour du site pour former une chaîne humaine de 25 km. Pour la compléter, les organisateurs misaient sur 25.000 personne minimum, et avaient mobilisé les réseaux associatifs depuis des mois.

Pari réussi selon les organisateurs et de nombreux médias présents, l'opposition au projet d'aéroport rassemble et la chaîne humaine a été bouclée en début d'après-midi. Dans la foule, parmi les militants présents, l'ancienne candidate écologiste à l'élection présidentielle Eva Joly parle de 40.000 participants à cet événement pacifique.

"Nous sommes dans une période d'accalmie où les rapports de forces sont en notre faveur , explique l'ancienne magistrate par rapport à la situation tendue de la fin de l'année 2012. Mais on voit bien que Vinci n'a pas abandonné, donc il est important de rester mobilisés jusqu'à l'abandon officiel du projet" .

De son côté, la préfecture de Loire-Atlantique a estimé entre 12.000 et 17.000 le nombre de manifestants, soulignant que la chaîne n'était pas complète à certains endroits.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne