Carrières : quand la nature reprend ses droits

FRANCE 2

Autrefois lieux d'extraction de pierres, de sable ou de calcaire, certaines deviennent aujourd'hui des réserves. Reportage.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sandrancourt (Yvelines) est l'une des plus grandes carrières de sable et de gravier de la région parisienne. Chaque année, 600 000 tonnes sont extraites et traitées ici : une activité destructrice pour la nature. Aujourd'hui, l'industriel a obligation de remettre le site en état, notamment près du plan d'eau.

Retrouver toute la biodiversité

Hervé Chiaverini est chargé du réaménagement naturel : "L'objectif est de reconstituer des zones humides", explique-t-il à France 2. Et notamment des berges douces pour l'implantation de végétaux et le retour des oiseaux, qui vont pouvoir nicher. À Sandrancourt, il s'agit de réaménager un espace dédié à la nature, avec toute sa biodiversité, y compris la forêt : 100 hectares sur les 400 du site ont déjà été reboisés. Résultats : 360 espèces végétales et 160 espèces d'oiseaux se sont réinstallés. Autre exemple : Limay (Yvelines), où se trouvaient 70 hectares d'une carrière au paysage lunaire. Aujourd'hui, elle est classée réserve naturelle régionale avec ses 1 000 espèces recensées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne