Des boues rouges pour alerter contre les résidus d'une usine près de Marseille

Des boues rouges ont été déversées devant le ministère de l'Écologie mardi 12 février. Elles proviennent de l'usine Alteo de Gardanne dans les Bouches-du-Rhône.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En plein cœur des beaux quartiers parisiens, 10 tonnes de boues rouges ont été versées devant le ministère de l'Écologie. Des militants ont organisé cette opération coup de poing dans la matinée du mardi 12 février. "On a décidé qu'à partir de maintenant, c'est eux qui allaient apprendre à vivre avec les boues rouges, donc on va faire des livraisons régulières comme ça tant qu'ils ne mettront pas fin à ces pollutions", a averti le militant écologiste Olivier Dubuquoy.

Une décharge à ciel ouvert

Ces boues sont des déchets toxiques de bauxite (roche) générés par la fabrication d'aluminium dans l'usine Alteo de Gardanne (Bouches-du-Rhône). Pendant près de cinquante ans, la fabrique a rejeté des dizaines de millions de tonnes de boues dans la Méditerranée. Depuis 2016, l'usine doit stocker ses résidus toxiques à terre, 350 000 tonnes par an. Les riverains sont excédés, car cette poudre s'envole au gré du vent. De nombreux cas de cancer ont été relevés dans la région et ces poussières se développent partout dans la ville. Les écologistes demandent l'arrêt de ces décharges toxiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne