VIDEO. En Espagne, une lynx ibérique tuée par un braconnier

BRUT

Une lynx ibérique mère de quatre petits a été abattue par un braconnier. Malgré des efforts encourageants de protection, la chasse est encore l'une des principales causes de mortalité chez cette espèce.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une lynx ibérique, mère de quatre petits, a été tuée par un braconnier qui l'aurait confondu avec un renard. Nommé Nénuphar, il faisait partie d'un programme de préservation mis en place dans les Monts de Tolède. Le but : protéger cette espèce en danger d'extinction. Elle avait été mise en liberté en février 2017, avant d'être abattue le 14 juin dernier dans une zone de chasse. Âgés de 3 mois, ses petits ne peuvent pas survivre sans elle. Par conséquent, l'un d'eux a été retrouvé mort quatre jours plus tard. Tout porte à croire que les trois autres n'ont pas survécu non plus. L'association Écologistes en action exige une peine de deux ans de prison et une amende de 100 000 euros à l'encontre du chasseur, identifié par le Seprona (Service de protection de la nature).

Les braconniers et les accidents sont les principales causes de mortalité chez le lynx, une espèce qui compte 700 animaux vivant en liberté sur la péninsule ibérique. Grâce au travail des associations et des programmes de sauvegarde, l'espèce pourrait être sauvée définitivement en 2040.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne