VIDEO. Grande Barrière de corail : une première nuit de ponte particulièrement prolifique

BRUT

Les coraux aussi ont une vie sexuelle. Et la dernière nuit de pleine lune a été très agitée.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La grande Barrière de corail en train de se reproduire. C'était le 16 novembre 2019. Ce spectacle naturel se produit toujours après la pleine lune dans une eau à la température comprise entre 27°C et 28°C. Chaque année, entre octobre et décembre, ces coraux relâchent simultanément des spermatozoïdes et des œufs. Une fois fécondés, ils formeront une nouvelle génération de coraux. Et selon certains biologistes, la première nuit de ponte de 2019 a été particulièrement prolifique. Un biologiste marin rapporte qu'il y a eu trois fois plus d'œufs et de sperme que l'année passée. "C'est considéré comme le meilleur épisode de reproduction du corail depuis 5 ans", a-t-il indiqué.

Une aubaine pour un écosystème fragilisé, notamment par le réchauffement climatique et qui a subi des épisodes de blanchiment des coraux très importants ces dernières années.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne