VIDEO. Avec le confinement, la biodiversité des parcs parisiens s'est fortement développée

BRUT

Pendant deux mois, les parcs parisiens ont été préservés du public et la biodiversité s'y est développée comme jamais. Aujourd'hui, certains souhaitent la protéger. Voilà comment…

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Étudier les effets du confinement sur la faune et la flore des parcs et jardins... C'est l'une des mesures prises par la ville de Paris pour identifier les initiatives à mettre en place afin de mieux protéger ces écosystèmes. "On devrait voir cette année des portées importantes, des portées aussi de hérissons, des amphibiens, parce que c'est des périodes de migrations en ce moment, parce qu'il n'y a pas eu de circulation automobile pendant très longtemps", explique Pénélope Komitès, adjointe à la mairie de Paris en charge des espaces verts.

Un retour des insectes pollinisateurs

Aussi, il pourrait y avoir un regain des insectes pollinisateurs comme les abeilles charpentières. Oiseaux et canards sont aussi au rendez-vous. "On entend les oiseaux, les oiseaux viennent sur les pelouses, les insectes sont sur les fleurs en plein soleil et là on peut imaginer que tout le cycle de la vie se met en place", se réjouit Philippe Jacob, responsable de l'observatoire de la biodiversité.

Un travail pédagogique

Pour préserver cette biodiversité, Pénélope Komitès estime qu'un travail d'explication auprès des Parisiens sera nécessaire. "Certains aiment bien des parcs bien à la française, au cordeau, les pelouses tondues mais on est aussi à un moment dans nos sociétés où l'on a vraiment besoin d'être extrêmement prudents avec la biodiversité, qui va de pair avec le changement climatique et c'est essentiel pour la vie", souligne-t-elle. Laisser la nature s'exprimer sera donc le maître-mot.

Vous êtes à nouveau en ligne