VIDEO. Au Mexique, deux défenseurs des papillons monarques retrouvés morts

BRUT

Ces activistes luttaient pour la préservation des papillons monarques au Mexique. Ils ont été retrouvés morts à quelques jours d'intervalle. Et certaines ONG pensent savoir pourquoi...

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les papillons monarques ont perdu deux de leurs défenseurs. Au Mexique, Homero Gómez González avait contribué à créer la Réserve de Biosphère du papillon monarque, la plus grande réserve au monde dédiée à cette espèce. Mais le 29 janvier 2020, alors qu'il avait disparu depuis plus de 10 jours, il est retrouvé mort au fond d'un puits. Selon l'autopsie, il se serait noyé après avoir reçu un violent coup sur la tête. Quelques jours après ses funérailles, un autre corps est retrouvé : celui de Raúl Hernández, un autre guide de la réserve. Il porte plusieurs marques de coups et une blessure à la tête.

Le Mexique, un terrain dangereux pour les activistes

Pour protéger les papillons, l'équipe du sanctuaire se battait contre la déforestation illégale, notamment à travers la mise en place de patrouilles et des programmes de reboisement avec des paysans locaux. Une autre menace pour la réserve était également présente : les affrontements entre gangs rivaux, courant dans l'État du Michoacán. Ce contexte pousse plusieurs ONG, dont Greenpeace, à envisager une piste criminelle.

En effet, le Mexique est l'un des pays les plus dangereux pour les activistes environnementaux : entre janvier et septembre 2019, au moins 12 d'entre eux ont été assassinés.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne