Pyrénées : la réintroduction d'ours fait débat

France 2

Après des mois de polémique, une ourse slovène a été lâchée jeudi 4 octobre dans les Pyrénées. Les éleveurs anti-ours n'ont pas dit leur dernier mot, bien décidés à traquer la femelle.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une arrivée qui restera dans les mémoires. Une ourse slovène a fait son entrée jeudi 4 octobre dans les Pyrénées par hélicoptère. Pour cause, les éleveurs anti-ours ont bloqué toute la journée les routes pour protester contre la réintroduction de l'animal, qui menace leur troupeau. Ils promettent de le traquer sans relâche. "On va commencer la campagne farouchement. On ne veut pas garder ces bêtes ici", déclare Jean-Pierre Chourrout-Pourtalet, maire de Sarrance (Pyrénées-Atlantiques).

Des véhicules fouillés

Déterminés, les opposants à l'ours pensaient que l'animal arriverait par la route. Toute la nuit, ils étaient des dizaines à fouiller tous les véhicules qui passaient par des zones stratégiques de la vallée d'Aspe (Pyrénées-Atlantiques). Parmi eux, de nombreux bergers ont le sentiment de ne pas être entendus. "On n'a plus rien à perdre maintenant. Ça fait six mois qu'on dialogue", regrette Olivier Maurin, porte-parole des éleveurs opposés à l'ours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne